Coupole

Ce sujet a 17 réponses, 6 participants et a été mis à jour par  regis-deltour, il y a 10 mois.

18 sujets de 1 à 18 (sur un total de 18)
  • Auteur
    Messages
  • #7797

    julien
    Participant

    Salut à tous,

    Je suis à la recherche d’explications et d’exemples de coupoles qui tiennent seules. Sans reins ni contre-fort, ni armatures métallique.
    Auriez-vous quelques-choses la dessus dans vos archives ou à côté de chez vous ?

    Merci à tous, portez-vous bien.
    Julien

    • Ce sujet a été modifié le il y a 1 an par  julien.
    #7806

    regis-deltour
    Admin bbPress

    Salut Julien,

    Comme dit au tél, à mon avis en travaillant sur un arc parabolique ou en chainette, c’est ok, voir le livre d’Heyman, page 31 :
    heyman-la-voute-de-maçonnerie.pdf

    A bientôt, Régis

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 an par  boisanfray. Raison: netoyage du lien
    #7807

    julien
    Participant

    Merci Régis pour cette référence, mais j’en ai la traduction en français, c’est plus facile à lire. Si ça intéresse quelqu’un, je peux l’envoyer aussi en version numérique. C’est le genre de bouquin qui m’intéresse effectivement. Mais je cherche aussi à récupérer des exemples concrets de coupoles, et de plein-cintres, ayant l’extrados complètement libre de toute maçonnerie de la clef jusqu’au sommier.
    à plus
    Julien

    #7813

    boisanfray
    Admin bbPress

    Salut les coteries,
    sans armatures cachées ou masses périphériques tel que les contrefort cela ne me dit rien.
    Je me demande si le “kiosque” sur lequel le Breton Henaff avait travaillé il y a quelques années n’en était pas, mais de souvenir la voûte était légèrement brisée et la pérennité de l’ouvrage pas si importante…
    Bonnes recherches,
    Normand.

    #7897

    julien
    Participant

    Salut,

    Pour relancer un peu le sujet, voilà une coupole qui ne présente pas de maçonnerie au niveau des reins, et , de ce que j’ai pu en voir de l’extérieur, il ne semble pas y avoir de goujon ni d’agrafe pour retenir les voussoirs.
    Je n’ai pas pu rentrer à l’intérieur, donc je ne sais pas dans quel état se trouve l’intrados. Je ne sais pas non plus pour quelle raison ils ont choisit de construire une coupole au milieu des parcs à taureaux. Il me semble que c’est un puit mais je ne saurais en dire plus pour le moment.

    Julien

    fichiers attachés:
    You must be logged in to view attached files.
    #7902

    beaugey-pierre
    Participant

    Salut Les coteries
    Peut-être il y a t-il tout simplement un assemblage périphérique type tenons mortaises dans la première assise des voussoirs. Ce système à mon avis suffit pour cette petite coupole. Pour les plus importantes un système plus ou moins similaire d’assemblage peut-être fait dans les joints des assises supérieurs.
    Bien à vous; Pour être sûr il faut déposer……….. ah la blague!!! Et bonnes fêtes de fin d’année et bonne santé!
    Manceau

    #7904

    boisanfray
    Admin bbPress

    Salut à tous!
    Effectivement, à cette échelle, visuellement, le ressenti d’homme de métier permet de se dire que la rugosité des joints peut être suffisante.
    Pour ce type de coupole, as tu regardé du coté des auteurs anciens au niveau des échauguettes?

    Après, la question serait de savoir jusqu’à quelle échelle la résistance au frottement peut être suffisante et quelle solutions apportent les systèmes de type tenons/mortaise… Sans trop solliciter la pierre et sans trop complexifier le processus…

    Bonne journée,
    Normand.

    #7905

    julien
    Participant

    Oui Guillaume, “la rugosité des joints peut être suffisante” pour moi il n’est pas nécessaire de charger les reins d’une coupole (quand on ne parle pas de secousses sismiques).
    Je ne connais pas d’auteurs traitant des échauguettes. En ayant une description suffisamment poussée pour parler précisément de la tenue d’une coupole qui pourrait couvrir l’échauguette.

    Concernant l’échelle ou la portée d’une coupole, je suppose qu’il doit exister un rapport entre l’ouverture et l’épaisseur des voussoirs (voire même les épaisseurs si on commence à envisager une épaisseur à la clé plus petite qu’au niveau des sommiers)

    #7906

    savoyard-alex
    Participant

    Salut Julien,

    quand j’etais à Strasbourg, j’ai bien étudié les coupoles et notamment les coupoles elliptiques

    Ce qu’il en ressort:

    les premiers claveaux sont assez épais de manière à créer une première assise lourde et structurelle, et plus tu montes dans les claveaux et plus ils sont fins de manière à alléger la structure tout en gardant l’effet de clavetage.
    Si tu goujonnes ta première assise, l’edifice sera pérenne.

    J’ai fait la maquette à l’echelle 1/3 d’une elliptique si tu veux des photos.

    Savoyard

    #7910

    julien
    Participant

    Salut!

    Oui je veux bien des photos de ta maquette, ainsi que les sources de tes recherches surtout si tu en as trouvé une bien intéressante …

    Julien

    #7925

    savoyard-alex
    Participant

    Salut Julien,

    voici les photos de la maquette.
    Tu peux voir que le voussoir de la première assise est plus épais à la base et s’affine au fur et à mesure, jusqu’à arriver à la clé qui est beaucoup plus fine pour permettre un clavetage sans pour autant avoir une poussée trop forte.

    J’avais établi un coefficient pour tracer mes génératrices qui sont elliptiques car cette coupole est elliptique; il y a 4 panneaux par caillou plus des cerces aux endroits que tu choisis.
    Après c’est toi qui choisis la géométrie descriptive de l’ouvrage tout en gardant ce principe.

    Mes sources étaient “Le Chaix” et l’encyclopédie.

    En espérant t’avoir aidé…sujet passionnant.

    Savoyard

    fichiers attachés:
    You must be logged in to view attached files.
    #7949

    cyril
    Participant

    Salut les coteries! Bourgui, Normand m’as fait par du traité de Leroy qui serait intéressant et il y a quelques explications que j’ai trouvé à partir de la page 239 txt et planches 41 et 42…si ça peut t’aider, bonne recherche!

    Nivernais

    P.S : bon apparemment je ne peut pas partager le traité sur le forum…trop lourd. Si il y en a qui sont demandeur, on fait ça par mail ou weetransfert, contactez moi.
    P.S 2 : j’ai pas mal de traité numérisé.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 10 mois et 2 semaines par  cyril.
    #7955

    boisanfray
    Admin bbPress

    Bonjour à tous!,
    sinon, Cyril,
    tu peux extraire les quelques planches et pages concernées en .pdf pour les mettre en pièce jointe sur ce forum.
    Bonne journée,
    Normand!

    #7958

    cyril
    Participant

    Ah oui c’est pas faux^^!

    fichiers attachés:
    You must be logged in to view attached files.
    #7967

    julien
    Participant

    Salut,
    Merci pour la méthode “Leroy” que je ne connaissais pas.
    Mais ça ne fait qu’une façon de plus de savoir tracer une coupole. J’aurais apprécié qu’il précise pourquoi et tant qu’à faire comment il en est arrivé à dessiner de cette manière-là. Pourquoi ne pas faire des sommiers encore plus large, ou un peu moins large … D’autres archis disent qu’une coupole (d’épaisseur constante) est auto-stable. Mais difficile d’avoir des infos sur le pourquoi ils arrivent à leurs conclusions. Nous avons appris à dessiner des arcs, des trompes, des escaliers, des voûtes … Mais nous ne faisons que de la reproduction sans vraiment savoir pourquoi ça marche, pourquoi ça tient, à quoi ça tient … C’est ce que je cherche , pour les coupoles.
    Et aussi, je cherche le Chaix dont parle Savoyard. Si l’un d’entre vous l’a et peux me le faire passer, j’en ferais bon usage 😉 merci

    à suivre ! Merci pour tout !
    Julien

    #7968

    boisanfray
    Admin bbPress

    Bonsoir à tous,
    en cherchant ce que j’avais du coté de Chaix, je suis tombé sur le traité de J Rondelet du début du 19eme.
    Il y a une section traitant précisément de l’épaisseur des voûtes. Il y a un tableau qui à été construit d’après le relevé de voûtes existantes.

    J’ai tronqué le tome 3eme afin de ne garder que la partie qui traite de la question qui nous anime, c’est en pièce jointe!

    Bonne lecture,
    fraternellement,
    Normand.

    fichiers attachés:
    You must be logged in to view attached files.
    #7970

    julien
    Participant

    Salut Guillaume,
    Oui, je suis de près ce qu’à écrit Rondelet, mais son tableau (p154) traite des voûtes cylindriques (circulaires ou elliptiques) pour une épaisseur prise au milieu de la clef seulement. Pas de trace de relevé aux sommiers, donc pas de possibilité de savoir quelle est la forme de l’extrados.
    Par contre, p165 il dit ça :
    “les voûtes sphériques … sont les plus solides, et celles qui poussent le moins comme on le prouvera dans le cinquième livre”
    Mais je ne suis pas encore arrivé au 5ème livre.

    fichiers attachés:
    You must be logged in to view attached files.
    #7973

    regis-deltour
    Admin bbPress

    Ca se discute, je ne suis pas d’accord avec Rondelet sur le fait que les voutes sphériques soient les plus solides, tout dépend du contexte architectural du bâtiment et de ses contraintes… A voir son argumentation dans le livre 5 ;-))

18 sujets de 1 à 18 (sur un total de 18)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.